Dans le cadre du projet de télémédecine, faciliter l’accès aux soins des personnes âgées est un axe très fort du Projet Régional de Télémédecine. La télémédecine en EHPAD s’opère sur différents champs d’actions : les plaies chroniques de type escarres, les troubles psycho-comportementaux liés à la démence, les pathologies psychiatriques, les situations palliatives ou de fin de vie ou encore la dermatologie.

L’objectif est de permettre aux résidents de ne pas être pénalisés par l’inégale répartition des professionnels de santé sur le territoire national ainsi que les files d’attentes des filières traditionnelles, afin d’obtenir une qualité de soins optimale.

Comment se déroule une téléconsultation en EHPAD ?

Avant d'envisager de pouvoir faire bénéficier au résident une téléconsultation,  l'établissement hébergeur doit obtenir l'accord de son médecin traitant pour réaliser le soin par télémédecine, ainsi que le consentement du résident ou de sa famille,  En effet, tout comme une consultation classique, aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne (Art.R. 6316-2 du CSP).

Ceci étant acquis, le personnel soignant de l'établissement, infirmier ou médecin, peut constituer une demande de téléconsultation sur la plateforme TéléA.
Cette demande :

  • décrit un ensemble d'informations médico-sociales qui pourront permettre au médecin requis pour la téléconsultation de bien appréhender la situation du résident et l'objet de la demande de l'équipe soignante.
  • exprime un souhait de rendez-vous sur une ou plusieurs dates  définies par l'équipe de soin.

En fonction de la demande, éventuellement de l'historique des consultations préalables, la cellule de coordination régionale valide la date du rendez-vous et choisit le médecin expert requis qui réalisera la consultation. Une notification est alors émise au demandeur et au médecin expert requis afin de les informer de la date de rendez-vous.

Chaque EHPAD ayant recours à la télémédecine est équipé soit d’une station fixe, soit d’un chariot mobile, ce dernier permettant en particulier de réaliser la consultation dans la chambre du résident pour plus de confort pour ce dernier. Ces deux solutions  permettent au patient, à son équipe de soin et à l'expert de rentrer en contact au travers d'une visioconférence ; coté demandeur, ces solutions sont tout particulièrement conçues de façon à minimiser les interactions entre le matériel télémédecine et les soignants sur place de façon à leur permettre de se concentrer uniquement sur la réalisation de l'acte : aucune action sur le matériel n'est nécessaire au cours de la consultation, il suffit d'allumer le matériel et d'attendre l'appel du médecin expert requis.

L’équipe en EHPAD est donc uniquement présente pour réaliser les actes et pour accompagner le patient lors de la téléconsultation, ce qui est essentiel pour ce dernier, tout comme elle le ferait lors d'une consultation classique. Le médecin traitant ou la famille pourra exprimer la volonté d'être présent lors d'une consultation afin de se rassurer sur cette nouvelle pratique ; d'expérience, les familles présentes ont pu apprécier l'opportunité ainsi offerte à leur ascendant de bénéficier d'une grande qualité de soin et ce sous un délai très rapide.

Le spécialiste du centre expert qui réalise la consultation à distance peut échanger en visioconférence avec le patient et l'équipe présente sur place. Une caméra haute définition pilotable à distance lui permet de s'approcher au plus près du patient, alors qu'une seconde caméra lui permet d'apprécier de façon plus globale la situation autour du patient. L'expert pourra même, le cas échéant, partager différentes information et par exemple expliquer une détersion en annotant une photo.

Une fois cette téléconsultation terminée, le spécialiste du centre expert réalise une préconisation de soins formalisée dans un compte-rendu disponible sur la plateforme, directement consultable par le médecin coordonnateur  qui avisera ensuite avec le médecin traitant de la prescription à réaliser.

Ce principe de télémédecine dispose de nombreux avantages.

Tout d’abord, le patient reste dans son environnement, entouré de personnes qu'il connaît ; ceci permet de bénéficier d'un contexte favorable à la communication ; il gagne ainsi en confort aussi par le fait des déplacements évités, pour certains parfois journaliers, en dehors de son lieu de vie. A plusieurs reprises il a ainsi été observé qu’un résident va pouvoir oublier la notion de distance et de matériel informatique qui le sépare physiquement du médecin agissant à distance.

Les soignants disposent également par ce biais d’échanges plus étoffés avec un spécialiste et ce dans un délai très rapide, ce qui est particulièrement apprécié au quotidien. Cette pratique leur permet aussi d'améliorer leurs gestes et la qualité des soins apportés aux résidents tout en leur permettant de rentrer dans un processus d'amélioration continue et d'autoformation intellectuellement enrichissants.

Enfin, il est important de noter un gain  financier, certes du fait de la réduction des coûts de déplacement, mais aussi par exemple par la diminution des dépenses en pansements en réduisant le rythme des changement comme le confirmait, préalablement au déploiement régional de la solution TéléA, l'étude de Mme le Professeur Nathalie Salles publiée au journal européen de télémédecine1.